La déscolarisation des parents: Apprendre à faire confiance!

Voici un article qui m’a beaucoup touchée car je suis sans cesse déchirée entre les apprentissages autonomes et les apprentissages informels. Je ne me sens malheureusement pas encore assez en confiance pour faire abstraction de quelques heures par semaine d’apprentissages guidés. Que la reconnaissance des apprentissages autonomes soit inexistante en France ne m’y aide pas, à vrai dire.

I wish to thank Jan Hunt for his trust, thank you!

Voici l’article

Il est naturel pour les parents de se sentir mal à l’aise et incertains au moment d’envisager un chemin pour leurs enfants autre que celui qu’ils ont emprunté. Ceux d’entre nous qui décident de vivre les apprentissages autonomes – même lorsque nous sommes convaincus que cela est la meilleure option pour notre enfant – doit désapprendre de nombreuses hypothèses non fondées sur l’apprentissage que nous avons été conditionnés à croire pendant tant d’années. Si nous pouvons le faire, nous pouvons redécouvrir l’amour naturel de l’apprentissage, car nous sommes nés avec.

unchool

La plupart d’entre nous ont appris à l’école à poser une fausse dichotomie entre «apprentissage» et «amusant». Nous en sommes venus à croire que s’il est «éducatif», il ne peut pas être amusant, et s’il est amusant, on ne peut pas apprendre! Un enfant qui est libre d’école dès le début, comme mon fils Jason l’a été, profite de la vie libre de ces idées préconçues et continue de voir tout apprentissage comme une expérience merveilleuse et enrichissante. En revanche, les écoles fonctionnent sous l’hypothèse que l’apprentissage peut être imposée de l’extérieur à l’enfant par le biais de divers types de coercition, de manipulation, de récompenses et de punitions, et qu’il y a des échéances distinctes qu’un enfant « doit » atteindre ou il ne sera jamais « rattrapable » (il faut se demander, rattrapé par qui, et pourquoi?) ce sont de fausses hypothèses, mais il peut être difficile de les laisser de côté tant elles sont tellement enracinées dans notre propre enfance.

Bien que la compréhension du véritable esprit de l’apprentissage soit venu naturellement à Jason, j’ai eu à apprendre à lâcher ces hypothèses. En ce sens, Jason a été mon mentor, il m’a sans cesse rappelé que l’apprentissage ne se limite pas à un programme spécifique, à un emplacement, à un moment de la journée, ou même à la présence d’un «enseignant». Jason a appris lui-même une grande partie de ce qu’il utilise maintenant dans son travail en tant que webmaster et éditeur chez Natural Child Project.

D’une certaine façon, nous sommes une génération avec une tâche plus difficile, parce que nous sommes vraiment en train de forger de nouvelles pistes et d’acquérir de nouvelles connaissances. Comme je rappelle souvent aux parents dans mes ateliers, les enfants déscolarisés auront plus de facilités s’ils choisissent cette voie pour leurs propres enfants plus tard. Pour eux, les apprentissages autonomes seront la norme, et ils n’auront pas besoin de désapprendre tant de croyances bien intentionnées mais nuisibles qui leur auront été apprises. Ils auront une compréhension beaucoup plus simple et plus vraie: chaque enfant se développe à son propre rythme naturel, et, comme les jardiniers de fleurs, les parents auront simplement besoin de faire confiance aux capacités uniques de leurs enfants.

Tout comme nous faisons confiance à la rose pour fleurir d’après son propre calendrier, de même devrions-nous attendre que les enfants fleurissent à leur rythme et à leur manière. Un enfant a tellement de temps pour grandir! S’il ou elle lit couramment à trois, à six, ou même à douze ans, quelle différence cela fait-il vraiment sur le long terme? La seule vraie différence qu’il peut y avoir est positive: un enfant qui se sent en confiance pour débuter la lecture aura la chance de jouir d’une vie de lecture agréable. Pourtant, parce que nous avons assisté à des années d’école, de telles ententes peuvent être difficiles à saisir. Chaque parent d’un enfant déscolarisé s’est probablement déjà senti intimidé et incertain à un moment donné. Les apprentissages autonomes sont un acte de foi pour tous les parents qui ont fréquenté l’école dans leur propre enfance.

Jason est maintenant un jeune adulte. Quand je regarde en arrière au fil des ans, je vois la joie, l’apprentissage enthousiaste que j’ai eu le privilège de partager avec lui. Cela a été une expérience heureuse, très loin des six heures par jour de corvée que j’avais d’abord imaginé! Jason non seulement aime apprendre beaucoup de choses, mais il voit aussi l’apprentissage comme une partie intéressante et intégrée dans tous les moments de la vie, et non pas une activité distincte limitée à des endroits spécifiques, jours ou heures. En ce sens, il est encore dans les apprentissages informels et le sera toujours. Pour Jason, ce chemin a été bien plus qu’une simple alternative à l’éducation formelle; cela l’a préparé à vivre une vie pleine de curiosité et d’émerveillement.

Comme John Holt a écrit: «Vivre c’est apprendre. » Cette déclaration apparaît dans une collection d’engagement des lettres de Holt appelée « A Living Life Worth ». A en juger par ma propre expérience, je crois que les apprentissages autonomes sont un saut qui en vaut la peine, qui peut conduire à une vie digne d’être vécue. Mais ce saut n’a pas besoin d’être tentée seul; rencontrer des amis évoluant dans les apprentissages autonomes, les groupes de soutien, les livres, les articles et les sites Web peuvent être très instructifs. Mais surtout, nous pouvons permettre à notre enfant de nous enseigner comment l’apprentissage peut être joyeux et naturel. Pour comprendre les instructions sur les apprentissages autonomes, nos enfants sont la meilleure source d’encouragement, d’inspiration et de réconfort que nous puissions avoir.

 

 

Traduit intégralement par moi-même avec l’aimable autorisation de Jan

Source The Natural Child Project

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Comments 2

  1. JE pense que c’est aussi tellement plus simple quand l’enfant n’a jamais été à l’école, car il nous montre la voix à suivre sans s’en rendre compte.
    Merci pour la traduction et surtout la découverte de ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *