Langage VS Ecriture

Dans mes échanges avec les gens autour de moi je suis tombée sur des personnes tout à fait pour et sur d’autres.. pas vraiment pour l’instruction en famille.
Quand, face à ces personnes, je dois expliquer mes motivations, un exemple qui semble apporter plus de clarté sur le potentiel de ce mode d’éducation me vient à l’esprit..

Réfléchissons:

Dans la pratique, serait-il plus difficile pour un bébé d’apprendre à parler ou pour un enfant (qui sait parler) d’apprendre à écrire?

Si nous analysons de manière impartiale, logique – et neurologique – nous dirions qu’il serait plus difficile pour un bébé d’apprendre à parler… Après tout, pour cela il doit développer un certain nombre de capacités très complexes. Jusqu’à présent, il ne semble pas y avoir de malentendu…
Cependant, la contradiction se pose lorsque nous nous rendons compte que nous n’envoyons pas les bébés à l’école pour apprendre à parler, mais on emmène les enfants plus âgés dans ces institutions pour apprendre à écrire!

 
Comment est-ce qu’ un bébé peut-il développer une compétence aussi complexe que la parole sans un tuteur pour l’instruire avec une didactique appropriée, fondée sur les théories existantes et l’utilisation de méthodes bien pensées et structurées?
Simple: les humains sont «programmés» pour apprendre. Depuis la naissance de notre premier neurone nous apprenons… Et cela est naturel. Par conséquent, le simple fait que le bébé soit dans un environnement propice à recevoir des stimulus de langage fait que le bébé apprenne à parler.
C’est pas plus compliqué que ça…

 
Quant à l’écriture, nous enlevons un enfant au confort de sa maison, nous l’emmenons dans un endroit étrange (scolaire), nous l’insérons dans un groupe social inconnu (la classe), nous le soumettons à une figure d’autorité qu’il ne reconnaît pas (enseignant) et on lui demande d’apprendre quelque chose qui ne semble pas avoir de sens pour lui (écrire).
Pas étonnant que les enfants ont tant de mal à apprendre à lire et à écrire et passent leur temps à détester l’école!
Mais bon, je crois qu’il y a des exceptions… je ne veux pas être injuste. Cependant, en général, la règle est que les enfants ont tendance à détester à aller à l’école.
L’un des grands problèmes de l’éducation institutionnalisée, c’est qu’elle rend artificiel quelque chose qui devrait être naturel: l’apprentissage.

home
Il est clair que le simple fait d’enseigner à un enfant à la maison ne garantit pas l’apprentissage… Mais au moins, permet la pratique de l’enseignement systématique dans dans leur vie quotidienne. Si les parents écrivent, ils inculquent l’écriture dans l’esprit de l’enfant et cela va stimuler le développement de cette capacité, l’enfant va développer cette compétence avec joie et beaucoup plus facilement – comme avec la parole.
En ce sens, lorsque nous comparons la parole à l’écriture il devient tout à fait clair que le développement de l’enseignement – apprentissage de manière naturelle – dans un environnement où les enfants se sentent en sécurité (à la maison), entourés par des personnes qu’ils connaissent et qui sont des références (famille) et par des figures d’autorité qu’ils reconnaissent (parents) – est beaucoup plus efficace que d’essayer d’accomplir la même tâche par un procédé artificiel .
L’ école à la maison, comme on le voit, n’est pas seulement un mode d’éducation, mais une chance d’instruire nos enfants de façon naturelle, et de ce fait, plus efficace.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *