L'enfant, cet être extraordinaire

20130412-001406.jpg

Il y a des souvenirs d’enfance dont on ne soupçonnait plus l’existence. Non pas qu’ils n’avaient pas eu d’importance, mais parce que la vie nous impose une pensée présente et future. Il n’y à plus de place pour rêver dans notre société. Pourtant certains de ces souvenirs nous reviennent en mémoire à un instant bien précis que le destin nous a choisi.. et cela éveille en nous un sourire mélancolique.

Quand j’étais enfant j’avais cette drôle d’impression que si je me jetais d’un immeuble je ne tomberais pas. J’étais persuadée que tout était dans le geste; il ne fallait surtout pas se pencher en avant mais bien élancer son buste vers le ciel et ouvrir grand ses bras.

Le destin m’a apporter ce souvenir par l’écoute de cet échange que j’ai surpris entre mes zouaves, ils jouaient aux chevaliers au jardin quand d’un coup ils se sont arrêtés pour regarder un oiseau qui les survolait.. « Moi je volerais plus haut que l’oiseau..aussi haut qu’un avion! ».. « Moi je volerais jusqu’à l’espace! ».. Et ils ont aussi vite repris leur jeu.

J’ai souris.. Moi aussi j’aimerais voler vers un monde meilleur. Vers un lieu merveilleux, celui de votre imaginaire.

Vous êtes ma vie. Vous êtes mon espoir.

Je vous aime encore plus grand que l’univers 😉

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *