L'instruction en famille, moi aussi!

imagesEntrez!.. Entrez! Les portes de l’IEF sont ouvertes à tous! Que vous soyez riches comme Picsou ou fauchés comme Donald vous avez le pouvoir de pratiquer l’instruction en famille avec vos enfants. J’entends souvent dire que les familles monoparentales et les familles ayant peu de ressources financières ne peuvent pas pratiquer l’IEF. Je dis; faux. J’ai connu à travers la toile une jeune femme nomade avec deux enfants en IEF, sans revenus mensuels qui tombent le 2 ou 3 du mois, c’est une artiste de rue. Je suis persuadée que ce n’est pas la seule dans ce cas. On peut choisir de vivre avec moins et mieux. Beaucoup de couples se mettent d’accord pour que l’un arrête son travail (attention à bien prendre le temps sur ce point pour ne pas avoir à subir des reproches ultérieurement) pour s’occuper de ses zouaves, d’autres ont une famille sur qui s’appuyer et leur laisse le soin de s’en occuper pendant qu’ils bossent. Encore d’autres décident de reprendre le travail après que leur enfant soit autonome et donc totalement indépendant de l’entourage pour s’auto-instruire.

De plus en plus d’associations, d’organisations et de personnes mettent à notre disposition des outils d’une formidable aide; les Amap, les Sel, les trocs, les espaces de dons etc.. et ce dans tous les domaines (alimentation, fringues ..). Pour ce dernier point il faut bien-sur avoir envie de changer du statut de consommateur à celui de consom’acteur! Délaisser une vie de « gagner plus pour gaspiller plus » pour celle de « gagner moins mais vivre mieux » n’est pas négligeable. Et puis, fini le stress le matin aux aurores et le kamasutra de l’habillage de zouaves à moitié endormis et donc aussi souples que des pantins de tissu.. Fini les déjeuners sur le pouce et j’en passe! A nous le petit déj’ qui dure plus de 5 minutes, les câlins sans fin, les déjeuners où l’on découvre que la patate n’est pas un bâtonnet congelé..

Et le niveau d’études? Vous avez un cerveau en état de marche? Le sujet est donc clos pour moi 🙂

J’ajouterais que l’IEF fait partie intégrante d’une philosophie de vie et va de soi avec l’envie/besoin d’un changement de notre façon de vivre au quotidien. Je dirais aussi que ceux qui souhaitent se lancer dans l’instruction en famille mais n’osent pas sauter le pas ont peut-être encore un problème à régler à ce niveau là. Je ne conçois pas de pratiquer l’IEF tout en continuant à vivre sur un mode de consommation à outrance. En tout cas je ne connais aucune famille fonctionnant ainsi.

Pour conclure, je dirais enfin que si l’IEF vous titille parce-que, pour différentes raisons, vous pensez être le meilleur pour votre enfant, de revoir en premier lieu votre mode de vie et de vous poser la question; Sommes-nous prêts à changer notre façon de vivre actuelle?

C’était mon moment philo de la journée 🙂

Suggestion de lecture..

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Comments 4

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *