Moi, laxiste

 

 

C’est tombé: Je suis trop laxiste, comme si être « juste » laxiste n’était pas suffisant on m’offre un « trop », peut-être pour flatter mon ego..

laxisteQui me l’a dit? Mais personne ou plutôt tout le monde. Les sous-entendus se saisissent très bien et puis ça évite aux lanceurs de sous-entendus d’être honnêtes. Et puis si par malchance on se révolte contre un sous-entendu qu’on a très bien saisi.. ben ils pourront toujours dire « mais ce n’est pas ce que j’ai dit »! Mouais.. Non seulement je suis laxiste mais je suis aussi susceptible. Mon petit zouave aussi est susceptible.. Bon, ces lanceurs de « sous-entendus » disent (indirectement) qu’il est « nerveux », que « ahaah..! Il est terrible là! » mouais… encore. Ou bien ils disent (toujours indirectement) qu’il est « méchant » quand il claque la porte de sa chambre après avoir été « nerveux »; « Oh! T’as vu?! Et tu laisses faire ça? ».. Oui, je suis laxiste, tu te rappelles?

Je suis une laxiste, car voyez-vous, je peux passer une semaine à me re-mémoriser des événements pour essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer tel jour et dans quel moment/quelle circonstance pour que mon gosse se ferme vis-à-vis de moi juste parce-que j’ai mis de la confiture de mûres au lieu de fraise sur sa tartine du matin. J’ai un enfant susceptible parce-qu’il est trop sensible et que quand on lui fait remarquer qu’il a laissé couler de l’eau sur la table en ayant le malheur de ne pas ajouter; « mais tu sais, c’est pas grave hein.. faut juste essuyer » il se braque et quitte la pièce en grande vitesse.. il ne supporte juste pas de mal faire.

Je suis laxiste aussi quand on va visiter quelqu’un et qu’au bout d’une heure mes zouaves s’ennuient et se mettent à jouer bruyamment et donc que je devrais les rappeler à l’ordre en étant sévère et en appliquant une punition pour qu’ils comprennent que même si cette visite est très chiante pour eux, faut qu’ils acceptent et se taisent. Les lanceurs de sous-entendus m’ont fait comprendre que je suis laxiste parce-que mes zouaves bougent trop, tout le temps. Les enfants ne devraient pas bouger.

De là à ce qu’une comtesse de Ségur (Hachette Jeunesse, « Bibliothèque rose », 2007) écrive un livre sur mes zouaves, y’a qu’un pas.. à les écouter, ces lanceurs de sous-entendus!

A tous ce lanceurs de sous-entendus, j’ai envie de dire que mes enfants sont juste des enfants qui vivent leur vie comme des enfants devraient la vivre et que leur maman est juste une maman qui prend son rôle de maman au sérieux et ne bâcle pas un problème ni en fermant les yeux ni à coups de punitions. Une maman qui attend d’être au calme et en paix avec son zouave pour discuter sur ce claquement de porte, une maman qui essaie toujours de cerner la « chose » parmi tant d’autres choses passées dans la journée pour comprendre et aider son enfant juste trop sensible. J’ai envie de leur dire que mes journées je les passent 24/24 pour justement ne rien rater, ne rien oublier, ne rien faire qui puisse laisser de trace dans leur petit cœur.

Si être « juste » une maman sensible au vécu de ses enfants est être laxiste, alors je le dis: Moi, laxiste!

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Comments 12

  1. Mais que je te comprends, moi aussi je suis une maman laxiste, trop à l’écoute et très susceptible.
    merci pour cet article c’est exactement mon vécu

  2. Enfin moi j’ai quand même remarqué que ces faiseurs de sous-entendu ont rarement d’enfants jeunes. Des enfants adultes oui, pas d’enfants du tout, ça marche, Et c’est probablement grâce à ce recul qu’ils sont si bien placés.
    En tout cas, comme je te comprends !

  3. Là , C’est peut être toi qui est trop « sensible ». Il y a un monde entre la punition bête et méchante, le fait de fermer les yeux et le fait de réfléchir 3 jours durant à « rien » ou presque. Il faut aussi accepter que le comportement de tes enfants ne plaise pas à tout le monde. Ne pas oublier un truc, tout bête : la liberté de l’un s’arrête où commence celle de l’ autre. Les gens aussi ont le droit d’avoir un avis (qu’ils aient ou non de jeunes enfants…ce qui est mon cas : 2, 3, 6, 9 et 13). De plus, n’oublie peut être pas non plus, que tu peux aussi réfléchir à ce que te disent les autres, il y a à prendre et à laisser. Car le problème , c’est que tu pars du principe que c’est toi qui a raison et tu vis les sous entendus des autres comme une agression…Peut être que les gens n’osent plus te parler…
    Il faut peut être te poser les bonnes questions quand un de tes enfants claque la porte car tu n’as pas mis la bonne confiture…. pour moi, c’est qu’il te prend pour une personne entièrement à son service ! Et tu es sa mère, pas la bonniche ! La prochaine fois, il n’a qu’à se débrouiller seul !

    1. Post
      Author

      Bonjour Rachel,
      J’ai envie de dire là tout de suite deux choses: Oui, je suis sensible et même hypersensible, mais je suis grande et j’arrive tant bien que mal à gérer, je ne suis pas du genre à sauter à la gorge de quiconque me dis ce qu’il pense. Ensuite, ton commentaire est très « jugeant », c’est mon avis. Je dis bien dans mon billet que derrière chaque « crise » de l’enfant se cache autre chose et donc j’y repense pour trouver ce qui a bien pu se passer, je ne réfléchi pas à « Rien » comme tu dis. Je trouve dommage de lire un billet et d’y répondre avec de telles assurances comme « .. pour moi il te prend pour une bonniche!… il n’a qu’à se débrouiller tout seul! ». Je ne vois pas ce que je pourrais ajouter à cela..

      1. Comme tu le dis toi même, tu es très susceptible (tu le dis dans ton post). La susceptibilité, c’est quand toute remarque devient un drame et j’ai bien l’impression que c’est ce qui se passe pour toi et tes enfants. Tu dis que mon commentaire est très « jugeant », mais relis ton post et tu t’apercevras que celui-ci l’est aussi ! Tu te bases uniquement sur tes « impressions ». Tu penses que, tu sens que… et au final tu dis toi-même que personne ne t’as rien dis, donc respire un peu et si toi-même tu ne trouves pas tes enfants insupportables, alors tout va bien.
        De plus tu reproches aux gens de ne pas être honnêtes et de faire des sous entendus, moi, j’ai été honnête et tu ne le supportes pas non plus. Peut être faudrait il que tu réfléchisses à ce qui se joue en toi afin d’accepter la critique et être un minimum sûre de toi…. A moins que tu ais toimême des doutes sur tes principes éducatifs.Il ne faut jamais oublier que nos « problèmes psy » ont toujours un impact sur nos enfants.
        Ensuite, je ne pense pas que tu réfléchis « à rien », le mot était mal employé, mais quand on passe une semaine (comme tu le dis dans ton post) à réfléchir sur le fait que ton enfant se soit fermé à toi pour une histoire de confiture, je pense sincèrement que c’est trop et que tu as un problème surtout avec toi même et qu’il est temps d’arrêter de te poser des questions qui ne mènent à rien. Comme toute personne, un enfant peut aussi être juste chiant à un moment ou à un autre, la personne humaine sans cadre n’est pas naturellement bonne. Pense ce que tu veux de mon commentaire, mais je t’encourage vivement à mener une profonde introspection de ta propre personnalité pour comprendre celle de tes enfants. Cela t’évitera sans doute de te poser trop de question, cela te permettra de mieux régler les conflits et cela te permettra aussi de ne pas être considéré comme la maman aux enfants insupportables. Pour ma part, je confirme tout de même que tes enfants ont bien compris que tu étais à leur service. Bonne fin de journée.

        1. Post
          Author

          Décidément, tu ne lis que ce que tu veux bien lire et manifestement tu as fais tienne la mission de m’analyser.. Je t’ai déjà prouvé que j’accepte de tout entendre par le fait que ton commentaire n’a pas été censuré, mais je vais essayer de t’aider à mieux me « cerner ».. Je n’ai jamais dit que j’étais susceptible et je t’invite à relire mon billet parce-que ce n’est pas la seule chose que tu n’as pas saisi. Je voudrais que tu acceptes d’écouter (ou ici de lire) ce que je te dis, ou mieux; d’entendre ce que je te dis à travers mon billet et mes commentaires. Dans mon billet je parle de ce que je ressens comme une injustice, certes, mais il n’y a que moi qui puisse le comprendre puisqu’il s’agit de mes enfants que seule moi je connais, il n’y a que moi qui sait combien de fois mon petit s’énerve et déguerpit pour se retrouver seul.. Quand une personne voit tes enfants 1 fois par mois t’envoi des sous-entendus de ce genre, et bien, il y a de quoi en être frustrée, surtout si c’est la énième fois. Je ne trouve pas mes enfants insupportables, loin de là, et personne ne me l’a encore dit non plus. C’est très altruiste de ta part de t’occuper de mon « Moi » intérieur et donc de me suggérer de faire une introspection.. d’ailleurs c’est ce que j’ai fait et c’est ce que je continue de faire. Quand on a comme moi vécu une enfance à mile lieues de l’écoute et de la bienveillance on ne peut que le faire si on veut toujours s’améliorer pour donner le meilleur à ses enfants. Je cite; « A moins que tu ais toimême des doutes sur tes principes éducatifs.Il ne faut jamais oublier que nos « problèmes psy » ont toujours un impact sur nos enfants. » Je n’ai aucuns doute, sois en certaine, sur mes principes éducatifs, c’est pourquoi je me prends tous les outils mis à notre disposition pour réussir à tous les atteindre. Quant aux problèmes « psys », je pense que ceux qui remettent leur éducation en question pour changer la donne avec ses enfants, ont des problèmes « psys ».. Et il y a ceux qui en parlent et d’autres qui agissent. Je fais partie de la deuxième catégorie. Je te cite encore; « Pour ma part, je confirme tout de même que tes enfants ont bien compris que tu étais à leur service.  » Je suis bluffée par tant de perspicacité 😉 Et si je te dis que je me suis rendue au service de mes enfants parce-que j’estime que c’est mon rôle de mère? Et que dirais-tu de mes enfants quand ils me demandent de me reposer parce-que j’ai mal au crâne ou quand ils m’aident dans les taches ménagères, ou encore quand ils vont me chercher un verre d’eau ou autre chose? Diras-tu qu’ils sont à mon service?
          Je ne sais pas comment tu accompagnent tes enfants ou comment tu les « dressent » (si c’est le cas), mais quand on a pas la minime idée de ce qu’est la bienveillance on ne se risque pas à venir jouer un rôle de pseudo-psy-familiale sur un billet comme celui-ci. Il est très facile de mettre des gens dans une case avec telle ou telle étiquette mais prendre le temps de les comprendre c’est un peu plus compliqué, mais tellement plus.. comment dire.. enrichissant?
          Bonne soirée

          1. Moi, ça va très bien merci. Tout le monde s’entend à merveille. Je ne les dresse pas, je m’occupe d’eux, je les écoute, je les câline, je fais leurs tartines, leurs repas, leur lit, je range leur chambre…. Les « autres » : amis, famille, prof de solfège, de batterie, de danse…amis des enfants, parents des amis des enfants me font des compliments (ils le disent vraiment, ils ne sous entendent rien). Lorsque j’ai parfois des soucis, je demande conseil autour de moi, j’écoute les idées et avis des autres même si je n’ai rien demandé, ça m’arrive aussi souvent de faire des conneries.
            La meilleure preuve pour moi que tout roule, c’est le plaisir que mes enfants ont à être invité à droite ou à gauche, c’est lorsque les « grands amis » (13 ans) de mon fils ainé viennent quasiment chaque we à la maison parce qu’ils s’y sentent bien, même si je râle ou que je leur fait la leçon et ils savent tous très bien qu’il ne faut pas dépasser certaines limites. J’ai plaisir aussi de voir que mes enfants en présence des autres, même s’ils s’ennuient, ne commencent pas à faire n’importe quoi, je peux continuer une discussion sans stresser !
            Ce qui me gêne dans ton attitude, c’est qu’entre tout donner et « dresser » comme tu dis, il y a beaucoup d’autres manières d’élever et d’éduquer nos enfants. Tu te braques en essayant de « coincer l’autre », c’est dommage.
            Pour ce qui est de nos parents, je crois qu’il faut aller de l’avant au lieu de se trouver des excuses. Je vis mieux depuis que je regarde le passé avec sérénité !
            Pour conclure, je trouve que quelqu’un qui raconte sa vie et ses sentiments sur le net doit pouvoir aussi supporter un jugement sur ses paroles.
            Tu ne supportes pas que les gens autour de toi aient un avis sur tes enfants, tant pis pour toi. Pour ce qui est « d’être à leur service » qui minimise mon point de vue, c’était pour éviter de réutiliser le terme bonniche. Voilà, je m’arrêterai là puisque je pense que cette conversation n’aboutira à rien pour le moment. Je suis arrivée par hasard sur ton blog, je n’y reviendrais plus, je n’ai jamais aimé les atermoiements. Peut être te faut il prendre un peu de recul. Tout ce que je voulais te dire c’est que parfois mettre des limites et arrêter de penser qu’il y a un problème avec nos enfants ne fait pas de nous de mauvais parents manquant de bienveillance. Bon, je retourne fouetter mes enfants pour qu’ils soient gentils avec ma grand tante !

          2. Post
            Author

            Encore une fois tu t’imagines comment je suis et comment sont mes enfants.. c’est pénible. Nous faisons pas mal de sorties avec d’autres familles (qui sont pour la majorité d’elles, dans une approche CNV et ENV -qui à mon humble avis va de soi-) et mes zouaves ne vivent pas sans amis non plus, mais ce ne sont pas ces familles ni leurs enfants qui me lancent des sous-entendus. Je suis désolée mais je pense que tu as lu mon billet de « travers ». Pour ce qui est de ta venue sur mon blog, tu es libre d’agir comme bon te semble. Je tiens tout de même à m’excuser si j’ai pu t’offenser.
            Bonne et belle route de vie.

  4. Salut,

    À l’avenir, tu pourrais leur dire que même l’Éducation nationale ne confond – du moins dans les textes – plus laxisme et discipline positive.
    http://www.fondation-enfance.org/haut-de-page/actualites/fiche-dune-actualite.html?tx_ttnews%5Bcat%5D=3&tx_ttnews%5Btt_news%5D=391&tx_ttnews%5BbackPid%5D=7028&cHash=ab7d9cc454

    C’est la troisième ou la quatrième partie.
    Il y a même des tableaux pour les enseignants pour expliquer quelles attitudes sont possibles, lesquelles seraient laxistes, lesquelles seraient dirigistes/autoritaristes et lesquelles sont de la discipline positive.

    Bonne journée.

    1. Post
      Author

      Bonsoir CD, merci pour le lien, je prendrais le temps de le lire. J’ai furtivement lu « Conception de la discipline d’après la pédagogie Freinet « .. juste « WOW »! 😉

    1. Post
      Author

      Bonjour, mais bien-sûr!
      Excusez-moi pour le retard, je n’avais pas vu votre message 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *